Aller au contenu

Revue de presse du 24 juillet 2020#

Intro#

En guise d'intro, nous laissons la place à cette Terrible Map sur "La carte de l'Europe si elle avait été colonisée par l'Europe" 😄 :


Sorties de la semaine#

Nouvelle version pour GeoTools et GeoServer#

logo Geoserver

GeoTools et GeoServer ont tout récemment annoncé la disponibilité de nouvelles versions. Ainsi, GeoTools passe en version 23.2 et GeoServer en version 2.17.2. Ces versions apportent leur lots de corrections de bugs et d'amélioration. Citons notamment pour GeoServer le support au format JSON des réponses des requêtes de type GetFeatureInfo ou encore la possibilité d'utiliser le connecteur Oracle suite au changement de licence de celui-ci.


Logiciel#

QGIS : une API unifiée de connexion aux données#

logo QGIS

Grâce aux QGIS Grant 2019 program, deux core développeurs de QGIS (Nyall Dawson et Alessandro Pasotti) ont développé pour QGIS une nouvelle API Python permettant :

  • d'accéder de manière unifiée à certains connecteurs (source) de données
  • de réaliser de nombreuses opérations courantes comme parcourir la table attributaire.

Bien que pour le moment cette API ne permette d'accéder qu'aux connecteurs PostgreSQL, GeoPackage (OGR) et Spatialite, il est prévu par la suite de l'étendre à l'ensemble des connecteurs de données. Si vous souhaitez participer aux développements sachez que la documentation de l'API est disponible ainsi que différents éléments de code illustrant l'utilisation des différentes méthodes.

Roadmap QGIS dans QGIS#

logo QGIS

Etienne Trimaille, développeur chez 3Liz et ancien contributeur dans nos colonnes, a trouvé une façon originale et très méta d'illustrer l'intégration de la gestion de la dimension temporelle dans la dernière version stable de QGIS (3.14). Le petit projet, disponible sur GitHub, permet de visualiser la feuille de route du logiciel en utilisant les dates de sortie des versions publiées ici. Simple et efficace :

Feuille de route animée de QGIS

Kalisio / Akt'n'Map : diffusion mobile en temps réel#

Kalisio

Découverte pendant le confinement avec leur outil de suivi en temps réel de l'épidémie Kalisio Covid-19, focus sur l'application Akt'N Map de Kalisio. Elle est distribuée en mode Saas et prête à l'emploi. Elle permet notamment une gestion facilitée de la création de membres et groupes, la création d'événements et de modèles types mais aussi de rendu statistique et d'historique.

On soulignera le bon équilibre dans l'usage de briques logicielles open source et l'exploitation généralisée de données ouvertes, et également quelques services "tiers" pour constituer une offre complète qui accompagne la vie de la geodata. Sujet d'exploration pour s'occuper en vacances ?

Voici la petite vidéo de présentation qui va bien :


Représentation Cartographique#

La plus grande carte de l'Univers#

sat

Il aura fallu plus de 20 ans de travail et le concours de plusieurs organismes de recherche pour produire la plus grande carte en 3D de l'Univers jamais réalisée. Cette carte s'appuie sur les données obtenues jour après jour pendant plus de deux décennies par le télescope SDSS. Ces données représentant plus de quatre millions de galaxies et de quasars permettent ainsi d'obtenir une vision cartographique mais aussi temporelle de l'Univers. En effet, il est ainsi possible de faire un saut temporel de 11 milliards d’années en arrière, c'est à dire au commencement de notre monde.

Animation 3D avec R#

logo R stats

Plus connu pour son utilisation en statistique, le langage R dispose également de nombreux modules permettant d'étendre considérablement ses possibilités. Ainsi, les modules Rayshader et Rayrender permet par exemple la réalisation d'animation cartographique en 3D. Les réalisations possibles sont nombreuses et visuellement abouties !

rayshader

Vous pouvez même aller plus loin en jouant sur les rendus et la luminosité !

Une carte, des projections#

projections

Si vous souhaitez comprendre les déformations liées aux projections, je vous invite à jouer avec cette animation mettant en parallèle différentes projections. Quand vous bougez l'un des globes, les autres sont automatiquement synchronisés.


Google#

Uber ❤ Google#

presse

A ce qu'il parait quand on aime on ne compte pas. Mais dans le cas d'Uber, son amour pour Google Maps lui a coûté l'année dernière 58 millions de dollars. Afin d'avoir une meilleure visibilité sur l'évolution des coûts associée à cette utilisation, Google et Uber ont signé un accord proposant un mode de tarification spécifiquement adapté. Ainsi, le montant ne se fait plus sur les conditions classiques d'utilisation du service Google Maps basée sur le nombre de requêtes, mais sur le nombre de réservations gérées par Uber.

A noter que malgré l'intérêt et les investissements réalisés par Uber pour mettre en place son propre service cartographique s'appuyant notamment sur OpenStreetMap, l'entreprise continue de jouer la carte de la sécurité en lui préférant Google Maps.

Source : Spatially Adjusted


Geo-event#

Les GéoDataDays approchent#

presse

A l'instar de nombreux événements, le salon indépendant (non lié à un éditeur ou à des critères techniques ou juridiques) de la géomatique francophone, conjointement porté par l'AFIGéo et Décryptagéo, a été reporté. Le rendez-vous est donc fixé aux 15 et 16 septembre prochains à Monptellier, au Corum (plein centre), ville habituée à la géomatique (et particulièrement les logiciels libres). Le programme, centré sur le thème des données géographiques dans le monde de demain, promet de belles interventions aux tonalités variées : éthique, technique, politique, etc.

Au-delà des conférences, le salon est aussi un moment pour rencontrer, échanger et passer de bons moments autour de notre secteur et les métiers qu'on y trouve. On sera quelques-uns de l'équipe à être présents, l'occasion de se retrouver autour d'un géo-apéro ?


Divers#

Les Néologismes de la Geo#

presse

On a vu naître l'Open Data, le Big Data. Par la suite, est apparu le terme de Geo Data. La Geo Data, ce monde si particulier où l'on évoque avec émotion Bertin et Minard, où les intersections spatiales font partie du savoir commun, et les blagues à l'encontre du format ESRI Shapefile de la geo pop culture.

Puis, l'on a vu naître le terme de geodataviz que certains substituent au terme plus traditionnel de carte. Parfois, ces geodataviz négligent barres d'échelle, flèche nord et font subir au globe des contorsions incroyables, si bien que certains membres de la communauté geo ou carto s'en émeuvent, parfois, à coups de cartofails ou de mapfails.

Voir ce billet de Françoise de Blomac

On connaît le terme de data scientist. Pour certains connaisseurs, il ne s'agirait ni plus ni moins qu'un remplaçant du statisticien, un sorcier des temps modernes qui manipule ses réseaux de neurones et styleGAN comme autant de potions magiques, promis à des salaires dont le montant se mesurerait à la rareté de ses compétences.

C'est alors que le terme de geodata scientist est apparu très récemment dans la revue journaldunet : https://www.journaldunet.com/economie/services/1490551-figaro-tech-nouveau-metier-geo-data-scientist/

Est-ce un géomaticien ? Ou un géomaticien doublé d'un data scientist ? Ou bien enfin un certain type de géomaticien ? La maîtrise des systèmes de projections et de transformations spatiales en tous genres est bien l'apanage de cette profession si particulière qui veille à l'intégrité spatiale des données, et rappelle souvent que toutes les données sont spatiales, du moins spatialisables.

Et l'on voit bien derrière l'apposition de ce préfixe geo, un peu partout, la volonté pour la communauté des géomaticiens, des géographes et cartographes, de se faire une place au soleil, de surfer la vague avec les data scientists, de ne pas être oubliée, de rappeler combien il est utile et souvent beau de revêtir le globe de données géographiques.kalisio_geotribu_rdp

Et à n'en pas douter, le terme de geodata scientist aurait une force évocatrice telle que son existence même suffirait potentiellement à insuffler de nouvelles pratiques dans le domaine, au grand dam de certains garants des lignes méridiennes.


En bref#

  • La thèse de Narimène DAHMANI sur la valeur économique de l'information géographique a été soutenue en fin d'année dernier. Un résumé a été publié sur le blog de Inspire by Clouds (Marc Léobet).
  • 🎂 Le 29 Juillet le logiciel SIG Grass aura 37 ans 🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯 (oui, il y en a bien 37) !
  • 🎂 En parlant d'anniversaire, nous avons oublié (mea culpa) de souhaiter celui de l'IGN qui a eu 80 ans le 26 juin 🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯🕯 (oui, il y en a bien 80)!

Dernière mise à jour: 13 octobre 2020
Contributions à cette page : Julien Moura (32.89%), Vandecasteele (51.68%), datagistips (8.05%), ThomasIdgeo (6.04%), Étienne Trimaille (0.67%), Jacolin (0.67%)

Commentaires