Aller au contenu

Revue de presse du 21 mars 2014

Qui sommes-nous ? Géotribu ? GéoTribu ? Geotribu ? GeoTribu ? Si vous saviez comme parfois les discussions internes semblent menacer l'équilibre du monde... Ah si, en fait depuis qu'on vous a donné un aperçu du tipi, vous en avez une idée... Mais laissez-moi vous introduire davantage...

Vous pensez qu'il n'y a là que le simple choix d'un nom, mais ne vous laissez donc pas tromper par l'apparente bénignité de la question !
Il s'agit de savoir sur quoi nous devons mettre l'accent. Car la "géo" se conjugue de plus en plus avec d'autres domaines, c'est à perdre son latin !
Pire encore, devons-nous le mettre sur quoi que ce soit ou pas ?! Car, soyons réalistes, n'en déplaise aux Cassini, Reclus, Bertin ou autres Brunet, elle semble s'accorder davantage aux proses shakespeariennes : "geo". Sans accent donc. Flippant, isn't it?

D'autre part, pas d'accent, pas d'erreur d'encodage retorse. Enfin, pourquoi choisirions-nous d'accentuer la première partie du nom, alors que la seconde est tout aussi importante ? Tribu, en voilà un joli mot, qui ne pose pas de problème, lui.

Finalement ce non-accent pourrait bien être aphylactique, ni conforme à aucune règle, ni équivalent à d'autres blogs géomatiques : simplement, à l'équidistance des avis de l'équipe qui fait en sorte de ponctuer chacune de vos semaines de travail avec une GeoRDP.

Ceux qui font GeoTribu.

Bien à vous.


Sorties de la semaine

Version majeure pour Orfeo Toolbox

Nous avons déjà eu l'occasion à plusieurs reprises de vous parler d'Orfeo Toolbox (OTB) et surtout de la version 4 qui était en préparation. Version 4.0 qui est maintenant disponible depuis quelques semaines. La grande nouveauté est surtout l'intégration de la nouvelle version de Insight Toolkit utilisé par OTB. Mais les développeurs en ont également profité pour procéder à un bon nettoyage de code.Si vous utilisez OTB, n'hésitez pas à switcher pour cette nouvelle version !

IGN Map : exportez des vues 3D

Le logiciel SIG gratuit de l'IGN a droit à une nouvelle version apportant plusieurs correctifs et surtout 3 fonctionnalités :

  • estompage léger
  • meilleur import des fichiers CSV
  • et ...

...c'est surtout l'ajout de la possibilité d'exporter une visualisation en 3D au format WebGL et donc visible dans un navigateur ! Ca ne vous rappelle rien ? ah si mais bien sûr, le plugin qgis2threejs dont nous relayions la présentation par Martin Laloux au début de l'année. Une fonctionnalité bien sympathique en tout cas et qui semble très bien marcher. Démonstration faite du Piton de la Fournaise, le volcan de Grand-mère Kalle 😉

Visualisation 3D (WebGL) du Piton de la Fournaise

EPSG.io, une nouvelle alternative à Spatial Reference

Si vous faites suffisamment de cartographie, vous avez forcément été confronté aux problèmes de données dont la projection est inconnue, obsolète.
Jusqu'à maintenant, le site de référence pour se débrouiller était Spatial Reference.

Pour rappel, il présente comme avantages:

  • de pouvoir soumettre ses propres projections et cela reste très pratique pour ceux qui utilisent des logiciels propriétaires (ESRI, Oracle,...) car celles-ci peuvent s'éloigner en terme de notation de celles contenues par la base de données EPSG
  • d'avoir les projections des codes EPSG avec différentes notations

Ses inconvénients principaux sont :

  • le site a mal vieilli en terme de "design"
  • la base du site ne contenait pas tous les codes EPSG car elle date d'une version antérieure à la base EPSG actuelle jamais mise à jour depuis.

Heureusement, un nouveau site "tout beau, tout neuf" nommé "EPSG.io" vient de sortir.

Sa force est :

  • qu'il est "joli" (subjectivement)
  • que sa base est à jour
  • qu'il permet une recherche aisée pour trouver les codes EPSG
  • qu'il est "intelligent" car il semble utiliser les noms renseignés dans la base des organismes qui ont soumis un code EPSG ainsi que la couverture spatiale pour déterminer les projections adaptées à un pays
  • qu'il cache par défaut les projections obsolètes donc à ne plus utiliser mais elle restent néanmoins disponibles
  • le code source est accessible donc vous pouvez contribuer

Les moins de l'application sont :

  • le moindre côté participatif pour les utilisateurs pour le moment car on n'a que la base EPSG et rien d'autre
  • l'usage de Google Maps (dur pour une équipe GeoTribu majoritairement pro-libre) mais qui se comprend facilement car la société derrière cette nouvelle initiative est reconnue pour son savoir-faire sur Google Maps

Dans les poins forts communs, les deux permettent d'avoir la majorité des notations de projections adaptée selon le type de logiciels employés (ESRI WKT, PROJ4, Proj4js,...)

N'ayant pas tout mentionné ici sur ce nouveau projet, nous vous invitons à lire le billet de blog lié au lancement du nouveau site. N'hésitez pas à nous faire part de vos impressions en commentaires


Client

Une carte à la main

Si vous êtes un lecteur/rice régulier/e de nos revues de presse, vous avez déjà certainement vu passer certains fonds de cartes particulièrement orignaux. On pense bien évidemment ceux réalisés par Stamen Design, mais il y a aussi cette magnifique carte dessinée au stylo bic ou encore cet autre exemple. A ces magnifiques représentations, il convient maintenant d'ajouter le projet le projet dessine moi une ville développé par Karl Azemar de chez Makina Corpus. L'interface ainsi que la carte sont de toute beauté, beau boulot. Il ne me semble pas que les sources et la méthodologie utilisées soient disponibles. Si des gens de chez Makina passent sur le blog, merci de le confirmer 😉

En tout cas, j'aimerais bien reproduire cela pour la Réunion <-- Makina Corpus si vous m'entendez 😄

Edit: En fait un billet de blog explique toute la méthodologie ! Il ne me reste plus qu'à suivre le guide.


Serveur

QGIS Server

Les news sur QGIS (et non QuantumGIS) défilent régulièrement sur GeoTribu (sans accent et T majuscule), mais finalement on parle peu souvent de QGIS Server, sauf lorsque nous annonçons les news sur le plugin Lizmap développé par 3LIZ (troisLIZ ou threeLIZ pour les anglophones) ! Je me permets cette petite explication de language suite à des précisions des équipes de QGIS (sur le site), de GeoTribu (en intro) et de 3LIZ (sur Twitter).

Revenons à nos moutons, QGIS Server est la copie conforme de QGIS coté serveur! Cela signifie que vous pouvez utiliser toute la puissance de QGIS côté serveur pour diffuser vos productions cartographiques en webservices! WMS ou WFS, tout est possible! Il existe plusieurs tutos sur la toile vous expliquant la méthodologie à suivre, le dernier en date est en espagnol! Testez, vous allez être surpris !


OpenStreetMap

OpenStreetMap sur les bancs de l'école

C'est une photo touchante, en tout cas moi elle m'a ému, que Christian Quest a partagé sur son profil twitter. On y voit la main d'un enfant en train d'annoter une carte OpenStreetMap. Maintenant va savoir si c'est l'appel de la paternité ou bien le sujet lui-même qui m'a touché 😉

#openstreetmap à l'école: http://t.co/Liwm1AB95f pic.twitter.com/AvsC7SzvFJ

Quel temps fait-il à Melbourne ?

On continue dans le thème album photos avec cette jolie interface affichant la météo à Melbourne lors du grand Prix de F1, le tout sur un fond OpenStreetMap 😄

De la licence sur les données OpenStreetMap ?

Une fois n'est pas coutume nous allons revenir sur de récentes discussions sur autour de la licence d'OpenStreetMap. Historiquement, elle est passée de CC-by-SA à ODBL. Les explications de ce passage sont disponible sur ce billet sur OpenstreetMap France.

Un billet de blog intitulé "OpenStreetMap Isn't All That Open, Let's Change That and Drop Share-Alike" a relancé la question de cette licence. Il est plutôt polémique (d'autant plus que l'auteur du billet est aussi un employé de MapBox donc pas forcément sans arrière-pensée) et nous ne prendrons pas parti ici car chaque catégorie d'utilisateur a ses propres motivations pour contribuer, utiliser la base, l'enrichir.

Néanmoins, il pose des questions intéressantes qui pour nous ne sont pas forcément liée au fait d'avoir une licence "Share Alike" (partageable à l'identique) ou non mais plus à l'interprétation juridique que des situations particulières d'utilisation peuvent générer. De son point de vue, cela bloque des usages pour cause d'incertitude en particulier pour des non-spécialistes.

La majorité des cas sont couverts et expliqués dans cette excellente FAQ (en français) mais avez avez-vous rencontré des cas non couverts? Si oui, lesquels? N'hésitez pas à faire remonter vos impressions, avis sur le sujet dans les commentaires, ou à contacter les "bonnes" personnes (en bas de page de la FAQ précédente) pour vous répondre.

Nous aurons l'occasion de voir si, d'ici quelques mois, cela aura fait bouger des lignes, par exemple, en ayant plus de recommandations officielles de la part de la fondation OSM.


Représentation Cartographique

Mapbox news

Mapbox annonce le printemps avant l'heure! En effet, le blog MapBox regorge de news ces derniers jours, entre les nouveaux arrivants ici et , la nouvelle documentation pour les développeurs, l'intégration d'image SkyBox, ... Le tout annonçant encore une fois de belles perspectives dans un avenir proche! Une société en pleine ébullition, ça fait plaisir!

24h de trafic aérien au Royaume-Uni

On dirait bien qu'il n'y a pas que les drones au-dessus de nos têtes ! Depuis bien plus longtemps, les vols en avion se sont (dé)multipliés et le ciel européen, quand on y regarde de plus près (allons, approchez-vous, n'ayez crainte !), semble légèrement encombré. Doux euphémisme à en voir cette datavisualisation du trafic aérien en Europe et plus spécifiquement en Angleterre, dont les deux aéroports (Heathrow et Gatwick) détiennent des records de trafic.

Une carte de métro pour l'équité

D'après vous combien trouve-t-on de stations de métro aux noms de femmes sur la carte du métro parisien ? Slate.fr a fait le décompte pour vous : 2 sur 303, soit 0,7%, oui oui vous avez bien lu ! Deux uniquement deux, dont une une associée à son mari! Louise Michel, sur la ligne 3, et Pierre et Marie Curie, sur la ligne 7. Il est grand temps de revoir tout ça... la proposition est toute faite :


Conférences

Géoséminaire : présentations et vidéos en ligne

Le Géoséminaire, organisé par les auditeurs du mastère SILAT, c'était il y a bientôt un mois et vous pouvez désormais retrouver le bilan, les présentations à télécharger ainsi que visionner les vidéos des interventions (voyez la liste de lecture complète ci-dessous ou bien par intervenant).

Par ailleurs, suite à l'événement, DécryptaGéo consacre un article sur la même thématique de la qualité des données géographiques (lien abonné).


Divers

Vroum ! Le pied sur le champignon

Traduction proposée d'un article paru dans The Guardian

Le vivant recèle des ingéniosités que l'humain transcrit à son environnement afin de reproduire des conditions optimales. Cela s'appelle le biomimétisme. L'étude des fourmis ou des cristaux a ainsi permis de résoudre certains problèmes liés à des configurations spatiales.

Des chercheurs nippons ont utilisé des moisissures, plus précisément, le champignon physarum polycephalum, pour étudier l'efficacité des réseaux de transport.

Dans une boîte de Petri, ils ont disposé de la farine d'avoine sur certains points représentant les stations du réseau de chemin de fer japonais. Lorsqu'on met à disposition de physarum polycephalum de la nourriture, ce dernier déploie de multiples branches vers celle-ci mais seulement la plus efficace reste. Cette dernière représente la route la plus efficace. Au final, à raison d'une croissance d'un centimètre par heure et après plusieurs jours, le champignon avait dessiné dans la boîte le réseau optimal de rails pour le Japon.

Une autre équipe s'est intéressée à l'efficacité du réseau d'autoroutes de 14 pays. Il en ressort que les réseaux routiers belge, canadien et chinois sont similaires à celui du champignon tandis que ceux des Etats-Unis et d'Afrique seraient parmi les moins efficaces.

Pour simuler des incidents tels que des accidents de la route ou des inondations, les équipes utilisent du sel car celui-ci provoque la rétractation des branches. Pour ce qui est d'intégrer des contraintes liées à l'occupation du sol ou au relief, comme les rivières, ainsi qu'à des facteurs sociaux et politiques, les chercheurs pensent s'appuyer sur un marqueur chimique laissé par le champignon qui traduit l'inefficacité d'un itinéraire.

En imposant des conditions défavorables à la croissance du champignon (baisse de la température et de l'humidité) toutes les 30 minutes, puis en interrompant subitement ces conditions, les scientifiques se sont aperçus que le champignon ralentissait sa croissance durant 30 minutes supplémentaires. Ce comportement atypique permettrait d'étudier comment adapter les réseaux de transport à des évènements réccurrents tels que les heures de pointe.

Ce qui était à la base une supercellule vivante s'avère finalement être un outil fascinant et dynamique de modélisation spatiale.

CloudMade revoit son offre commerciale

Douche froide pour les utilisateurs des solutions proposées par Cloud Made qui ont reçu dernièrement ce courriel :

Hi Arnaud,

We want to let you know about some changes we're making to the CloudMade APIs. As of May 1st we're switching to an enterprise model that supports the medium to large sized users of the CloudMade APIs. As part of this transition we'll stop serving Map Tile, Geocoding, Routing and Vector Stream Server requests coming from your API keys below as of May 1st, unless you take action. [...]*

If you wish to continue using the CloudMade services after April 30th you'll need to upgrade to an enterprise plan. Enterprise plans are available for customers with 10,000,000 or more transactions per month [...]

Bizarrement, la compagnie s'est faite discrète sur cette annonce car pas une seule ligne n'a transpiré à ce propos sur leur blog. Il faut croire que celui-ci est avant tout dédié aux éloges...

Quel est le contenu de ce mail ? En substance cela dit que si vous n'êtes pas un gros client, ben vous pouvez dire adieu à vos applications !

Bien que je comprenne tout à fait le besoin pour une compagnie de définir un modèle économique durable, je trouve vraiment dommage de l'annoncer de cette manière, de laisser un temps de réaction très court aux développeurs (mail reçu le 2 Mars pour une fermeture le 30 Avril) et de n'offrir aucune alternative.

J'avais été prompt à critiquer les changements de conditions d'utilisation de Google. Mais je pensais ce type de changement réservé aux plateformes ultra-commerciales... Comme quoi tout change !


En bref


Dernière mise à jour: 9 mai 2020
Contributions à cette page : Julien

Commentaires