Aller au contenu

Thèse : Formalisation d'un environnement d'aide à l’analyse géocollaborative pour l’étude des comportements à risque - Application à la sécurité et sûreté de la maritimisation de l’énergie

📆 Date de publication initiale : 25 mai 2014

Mots-clés : thèse

Le Centre de recherche sur les Risques et les Crises (CRC) de MINES ParisTech propose un sujet de thèse sur la géocollaboration. Plus de détails sont disponibles à la suite de ce billet et surtout n'hésitez pas à postuler !


Laboratoires d’accueil :

Centre de recherche sur les Risques et les Crises de MINES ParisTech

Créé en 2008, le CRC conduit des recherches à la croisée des sciences humaines et sociales (SHS) et des sciences pour l'ingénieur (SPI). Les travaux, façonnés par la modélisation et l'ingénierie, visent à formaliser et à unifier des savoirs afin de permettre aux individus, aux organisations (et plus particulièrement aux entreprises) et aux territoires de réduire leurs vulnérabilités et d'accroître leurs capacités de résilience face à des événements particulièrement perturbateurs et dommageables (catastrophe technologique majeure, accident du travail, maladie professionnelle, aléa naturel et environnemental, acte de malveillance, terrorisme, risque de projet, risque opérationnel...).

A cette fin le CRC mobilise, relie et intègre les disciplines suivantes : droit, ergonomie, géographie, gestion, histoire des sciences et des techniques, psychologie, sciences cognitives, sociologie et sciences pour l'ingénieur... Depuis sa réation, le CRC s’est engagé au côté de partenaires académiques et industriels dans des projets de R&D financés par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et l’Union Européenne, et des thèses de doctorat ayant pour objet l’analyse des risques maritimes et la
conception et le développement des systèmes de surveillance de nouvelle génération.

Contexte de la thèse

La notion de Maritimisation a été définie en 1979 par André Vigarié, professeur à l’Université de Nantes (Vigarié, 1979). Le Pr. Vigarié évoque alors « la maritimisation de l’économie contemporaine » qui décrit les phases d’évolution socio-économique d’une société tournée vers la mer. Nous définissons donc le concept de « Maritimisation de l’énergie » par l’évolution de l’ensemble des modes d’exploration, d’extraction, de production et de transport d’énergies en milieu maritime (Napoli, 2014).

L’ajout de la composante collaborative aux sciences géomatiques a donné naissance à un nouveau champ de recherche : la géocollaboration. Celui-ci se définit comme une collection éclectique de théories, d'outils et de echnologies permettant, en utilisant la dimension spatiale, de structurer la participation des individus dans le cadre d'un nvironnement de résolution de problème (Balram et al., 2006). Les premiers travaux initiés par Jankowsky et Nyerges (Jankowski, et al. 1997) visaient à soutenir le processus décisionnel en incluant la carte comme outil d'exploration. Essentiellement technique, la géocollaboration s'ouvre désormais à de nouveaux domaines tels que l'organisation ou les sciences cognitives.

Les situations de géocollaboration permettent de dépasser l’usage individuel et autonome de système de traitement de l’information, en créant des capacités pour les experts à travailler ensemble.

Objet de la thèse

Dans le cadre de son activité de recherche, le CRC se propose d’évaluer l’apport des sciences géomatiques et en particulier de la géocollaboration, aux systèmes de surveillance en temps réel de l’espace maritime et de la maritimisation de l’énergie.

L’objet de cette thèse est de formaliser un environnement d’aide à l’analyse géocollaborative pour les acteurs de la surveillance de la production et du transport d’énergies en mer. Ce système sera fondé sur la formalisation ontologique des risques maritimes, des acteurs de la surveillance maritime et des tâches à accomplir pour surveiller un espace maritime, analyser un risque et répondre à une menace. Un système sera par la suite développé afin de proposer un ensemble optimal de procédures de surveillance, qui tiendra compte des acteurs en présence et des tâches à accomplir.

Profil de candidature

Etudiant titulaire d’un MASTER 2 ou équivalent maitrisant les sciences géomatiques et l’informatique.
Un profil largement pluridisciplinaire est recherché.
Maîtrise de l’anglais.

Contacts

Aldo NAPOLI, Chargé de recherche à MINES ParisTech - CRC
aldo.napoli@mines-paristech.fr

Quelques références des encadrants dans le domaine

  • Bouejla A, Chaze X, Guarniéri F, Napoli A, 2014 : A Bayesian network to manage risks of maritime piracy against offshore oil fields ; Safety Science 68 (2014) Pages 222-230.
  • Vatin G, Napoli A, 2013 : Taxonomie des tâches d'analyse géovisuelle de risques ; 26ème Conférence Cartographique Internationale, Dresde, Allemagne.
  • Chaze X, Bouejla A, Guarniéri F, Napoli A, 2013 : Causal Probabilistic Modeling with Bayesian Networks to Combat the Risk of Piracy Against Offshore Oil Platforms ; The Radio Science Bulletin 345, Disaster Management special issue (2013) Pages 21-34.

Auteur

Portait de Arnaud Vandecasteele Arnaud Vandecasteele

Fervent défenseur de l'Open Source, Arnaud s'est spécialisé dans le développement d'application cartographiques web. OpenLayers, PostGIS ou encore Django sont autant d'outils qu'il manipule au quotidien.
S'il n'est pas en face de son ordinateur, vous le retrouverez un GPS à la main en train de cartographier pour OpenStreetMap, de faire voler son drone ou sur un tatami !


Dernière mise à jour: 31 mai 2020
Contributions à cette page : Julien

Commentaires