Aller au contenu

SAGEO 2010, résumé de cette 1ère journée de colloque#

📆 Date de publication initiale : 18 novembre 2010

Mots-clés : GIS | Colloque

these.png

Le SAGEO 2010 a officiellement ouvert ses portes aujourd'hui. Cette cinquième édition, de ce rendez-vous désormais devenu incontournable, se propose d'aborder les différentes problématiques liées à la Géomatique et l'analyse spatiale. Après le traditionnel mot de bienvenue, cette première journée d'ouverture s'est divisée en deux sessions :

  • La première ayant pour thème l'analyse spatiale 2D et 3D (5 interventions)
  • La seconde abordant la notion de l'élément temporel au sein des SIG (4 interventions)

Analyse spatiale 2D et 3D#

La 3D, dans nos SIG, fait aujourd'hui partie des sujets abordés traditionnellement dans les conférences. Bien que des outils tels que Google Earth ou Sketchup ont considérablement démocratisés ce mode de représentation, de nombreuses questions restent encore sans réponse.

google-sketchup.jpg

En effet, si techniquement les moyens d'acquisition et de stockage sont (plus ou moins) opérationnels (CityGML, PostGIS...), la question de la représentation (sémiologie graphique), de l'utilisation/utilité (pourquoi, dans quelles conditions ?) restent encore à définir.

Les travaux d'Aurélie Prévost ("Optimiser l'efficacité énergétique de la ville grâce à la modélisation 3D. Enjeux et perspectives.") ou ceux de Mickaël Brasebin ("Un SIG 3D pour l'exploration des règles d'urbanisme.") apportent des réponses concrètes quant à l'utilisation de ce genre de technologies.

A mon sens, si l'on souhaite sortir de l'utilisation de la 3D comme simple affichage s'approchant de la réalité, deux paramètres importants sont à prendre en compte. Tout d'abord, comment les personnes (d'un point de vue cognitif) manipulent cette nouvelle forme de représentation spatiale ? Des réponses à cette première question naitront également de nouvelles recherches liées à la sémiologie graphique.

Simulation spatio-temporelle#

Concernant la dimension temporelle, celle-ci représente également un élément majeur de nos futurs SIG. Comment doit-elle être prise en compte ? Comment la représenter ? Ou encore comment la stocker ? Cette simple notion fait naître une foule de questions ! Travaillant sur les bases de données multidimensionnelles, je dirais que peut-être la solution se trouve là, mais, promis, je ne ferai pas de lobbying dans ce billet 😉 !

En tout cas, sur ce sujet, la présentation qui m'a le plus captivé fût celle de d'Étienne Laurent ("Mesures de similarité de trajectoires suivant le même itinéraire"). Leurs travaux sur la détection de comportements anormaux en se basant sur la dimension spatio-temporelle ouvrent de nouvelles perspectives pour l'analyse d'objets mobiles (bateaux, voitures...).

Conclusion#

Cette première journée s'est terminée en beauté pour deux anciens doctorants qui ont eu l'honneur d'être récompensés pour leurs travaux de recherche. Félicitations à Sidonie Christophe (IGN) et Mathieu Noucher (IETI Consultants). Enfin, la dernière heure fut consacrée à l'assemblée générale du Groupe de Recherche Magis.

Il me reste à conclure ce billet et surtout à aller dormir car demain s'annonce comme étant une journée tout aussi chargée.


Auteur#

Portait de GeoTribu GeoTribu

Toute l'actualité de la géomatique Open Source ! Mais aussi des tutoriels, des billets de blog, des tests et surtout une bonne humeur géographique !


Dernière mise à jour: 26 octobre 2020
Contributions à cette page : Julien Moura

Commentaires